David Wise

Entrepreneuriat : 4 mythes à déconstruire

September 25, 2016 | 2 Minute Read

Le monde des startups fait rêver et comporte son lot de fantasmes…

Mythe 1 : “Je ne veux pas avoir un patron et je veux plus de liberté.”  

Réalité c’est faux. Ce sera l’exact opposé qui va se passer : vous serez dépendant de bien plus de personnes que vous ne l’avez jamais été : employés, fournisseurs, partenaires, utilisateurs, médias…

Mythe 2 : “Je veux plus de temps pour moi, et faire des choses qui me plaisent”.

Réalité : ce ne sera pas le cas. Vous n’aurez plus vos horaires de bureau cadrées : les samedi auront un goût de mardi. Ce n’est pas une question de “bien” ou “mal” — ou d’équilibre — mais de survie. Les premières années de votre projet vous devrez être à 200% au risque qu’il échoue.

Mythe 3: “Je veux lancer une startup parce que je veux gagner beaucoup d’argent”.

Réalité : encore raté. Vous avez bien plus de chances de très bien gagner votre vie en rejoignant une startup en pleine croissance (qui a prouvé son product/market fit et a levé des fonds) ou au sein d’un grand groupe. En démarrant votre activité, vous avez encore de nombreuses choses à prouver, dont votre modèle économique, et il est hors de question de se payer un gros salaire. Il en va de la survie (trésorie) de votre startup. Puis, il faut dire qu’on est bien plus créatif lorsqu’on est fauchés. Airbnb est [un très bon exemple](http://www.businessinsider.com/how-a-box-of-cereal-and-being-like-a-cockroach-helped-airbnb-become-a-billion-dollar-business-2013-3?IR=T.

Mythe 4: “Je veux faire quelque chose sur le court terme”.

Réalité : si votre projet fonctionne, vous allez vous en occuper pour au moins une décennie (Facebook, Linkedin, Blablacar ont +10 ans ; Twitter, Airbnb ont +8 ans). Si vous échouez vous allez y passer environ 5 ans, et probablement, il vous faudra 3 ans pour vous en rendre compte. C’est un choix de vie important. C’est un peu comme avoir des enfants, une fois que c’est lancé, il faut assumer. Ainsi, mieux vaut bien choisir le secteur dans lequel vous voulez évoluer.

Conclusion

Illustration de Juan Pablo Solano.

Un article (en Anglais) développe cette thématique : “Bonnes et mauvaises raisons de se lancer.”. Il a été écrit par Austin Moskowitz, un des co-fondateurs de Facebook. Vous pouvez également regarder sa version vidéo encore plus riche.

Le monde de l’entrepreneuriat et des startups vous intéresse ? Découvrez un cours en ligne pour apprendre tous les fondamentaux 📚 🖥 👇

Startup Tour : Tout comprendre sur les startups en 3 heures. Initiation au vocabulaire, concepts et outils pratiques pour se lancer.